Orantes de l'Assomption

Les Orantes de l’Assomption ont été fondées en 1896 à Paris, au 14 rue Berton chez les Oblates de l'Assomption par le Père François Picard - 2ème supérieur général de l’Assomption à la suite du Père d’Alzon - et Isabelle de Clermont-Tonnerre, pour prier pour les œuvres de l’Assomption et pour l’Église. Mère Isabelle a voulu pour nous une vie donnée dans la prière, dans la vie fraternelle et l’attention aux besoins du temps et des personnes. De spiritualité Augustinienne, nous cherchons à porter en tout un regard contemplatif. Notre vie quotidienne est rythmée par l’oraison silencieuse du matin, la prière liturgique de l’office et l’adoration eucharistique. C’est là que nous puisons cet esprit d’adoration qui doit rayonner dans toutes les réalités de notre vie.  L’unification de nos vies se fait progressivement au contact du Christ dans le travail, dans les services que l’on nous demande, dans la prière quotidienne et chacun de nos souhaits personnels légitimes.



Dans la famille de l’Assomption, il y a trois orientations qui nous sont données avec une tonalité qui est celle du Père d’Alzon, fondateur des Augustins de l’Assomption en 1850 : le don de soi dans l’adoration et la prière, la transmission de chemins spirituels, et la présence à ceux qui sont pauvres matériellement ou spirituellement.
  Ainsi, notre SPIRITUALITE s’organise autour de quelques accents privilégiés : Jésus-Christ au centre, l’oraison, l’apostolat, la formation, avec des attitudes Assomptionnistes telles que le courage, la largeur de vue, la simplicité (vie pauvre et ascèse tempérée), la joie et l’esprit de foi qui semblent devoir être la note dominante de l’esprit  Orante  au service du Royaume. Dans notre oraison nourrie de la Parole de Dieu, nous vivons la rencontre de Jésus pour l’avènement du Royaume.

La prière d’adoration dans l’offrande généreuse de soi à Dieu et l’amour de l’Église, c’est l’idéal de notre spiritualité christocentrique. C’en est le pivot solide depuis les origines. Don de soi, générosité, amour du Christ et de l’Église, nous sommes en pleine tonalité Assomptionniste. Notre fondatrice, Mère Isabelle, conçoit l’adoration comme la reconnaissance des droits de Dieu et de notre néant devant Lui. Notre vie livrée dans l’adoration est offerte pour l’Assomption et ses œuvres, pour avancer avec l’Assomption en Église et dans cet amour de l’Église dont Jésus-Christ est la tête.

  Pour que la vie d’Orante soit centrée sur le Christ, notre fondateur, le Père Picard,  souligne que cela passe par une recherche de solitude et de silence. L’Eucharistie en est un moment privilégié, car c'est le centre vers lequel tout converge dans l'Église ». Dans la même perspective, il veut favoriser les temps passés devant le tabernacle: “Là, apprenez à devenir de vraies filles d'oraison ». Prier demande persévérance, humilité, ardeur et esprit de foi « pour que vienne son Règne »  d’Amour en nous et autour de nous : « Nous n'existons que pour procurer l'avènement de l'extension de son Règne ».


http://communaut-orantesstrasbourg.over-blog.com/
http://orantes-assumptionphilippines.blogspot.com/

La Congrégation comprend 250 soeurs et jeunes soeurs en formation dans 13 pays en 31 communautés.

Europe
France et Belgique

Amérique Latine
Argentine

Afrique de l'Ouest
Côte d'Ivoire, Togo, Niger, Burkina Faso

Afrique Australe et océan indien
Madagascar

Afrique centrale
RDC (Kivu) et Kinshasa, Tchad

Afrique de l'Est
Tanzanie et Kenya
Asie
Philippines

Une centaine d'associés laïcs en France, Argentine, Togo, RDC et Madagascar vivent la spiritualité augustinienne et assomptionniste en lien avec des communautés Orantes.

Revue de l'Assomption N° 725 - pages 10 et 11
Témoignages d'associées - Marie-Pierrette (Togo) et Marie-Béatrice (France)
http://www.assomption.org/PresseAssomptionniste/AssptEtOeuvresFrom2008/Assomption.html

http://www.assomption.org/Presentations/Laics/FamilleSpirituelle.htm